LE MONDE NUMERIQUE DE DEMAIN SANS L’HUMAIN ?

Quand on parle du « monde numérique de demain » il faut préciser qu’il est déjà bien avancé depuis plus de 5 ans aux U.S.A
INTRODUCTION :extrait des premières pages du livre « La vie algorithmique » de Eric sadin :(algorithme : ce sont toutes les actions menant à la création d’un programme informatique)
« Vous dormez paisiblement au coeur de la nuit.Dans le froid de l’hiver, le système de chauffage de votre chambre se module en fonction des conditions climatiques extérieures.
Vu la qualité générale de votre sommeil + la densité de vos activités à venir, votre assistant numérique décide de vous réveiller plus tôt que prévu.
Vous vous dirigez vers les toilettes, l’analyse comparative de votre urine depuis trente jours ne signale aucune aggravation de votre taux de glycémie et d’albumine.
En gagnant votre cuisine, un premier rayon de soleil apparaît : un bref réflexe de satisfaction est capté par la lentille vidéo d’interprétation émotionnelle, information aussitôt transmise sur le serveur de votre psy traitant.
Une annonce sonore vous avertit qu’il est temps de vous vêtir,vous rejoignez à grand pas votre dressing.Plusieurs combinaisons d’habillement jugées appropriées s’exposent sur un mur-pixels : par formulation vocale vous stoppez l’une d’elle et vous habillez.
vous passez la porte d’entrée.
Votre Magicar connectée à votre agenda se range le long du trottoir.la porte arrière s’ouvre:vous vous asseyez sur le tatami.la musique zen se met en marche, la voiture s’élance sur l’avenue,vous entamez votre séance de yoga.

Le soir,au retour de votre travail,vous longez une clinique dentaire qui vous informe via vos lunettes connectées qu’au titre de l’hypersensibilité évolutive de vos gencives, il est pronostiqué qu’une intervention sera impérative entre le 22éme et le 26éme mois à venir.
Vous pensez qu’à la tombée de la nuit il est temps de rejoindre à pied votre domicile.Sur le chemin vous recevez un avertissement vous déconseillant de longer les abords du parc : huit agressions ont été commises au cours des 72 dernières heures à l’encontre d’individus présentant un profil similaire au vôtre.

Arrivé chez vous, vous finissez par vous mettre au lit: le matelas intuitif détecte une tension lombaire, entreprend un massage approprié qui favorise peu à peu votre assoupissement.Le système de gestion automatisé de l’habitat reçoit l’information de votre endormissement,lance le procédé de purification nocturne de l’air et vous souhaite d’une voix tamisée »que cette nuit vous soit douce et vous apporte un repos salutaire. »

1// QU’EST CE QUE LE BIG DATA ?
Littéralement : énormes données.Captées, aspirées, siphonées de manière la plus permanente possible.
Voici une présentation du stockage/émission des données depuis 50 ans :

octet : Fin années 1970
kilo-octets : années 80 ( 1ers jeux vidéo)
méga-octets : années 90 ( textos, musique)
giga-octets : années 2000(image numérique,vidéo en ligne,hausse volumes internet)
téra-octets: de nos jours (puissance de stockage privée et professionnelle)
péta-octets: hors grand public et dépassant l’entendement humain(ex : 1 Po= 10 000 dvd blue-ray)
exa-octets :grandes entités comme les accélérateurs de particules « génère »l’équivalent de 20 millions de cd stockés.
zetta-octets: mesure à l’echelle de la planète ( données produites et stockées en 2014 : 3 Zo /// en 2020: 40 Zo)
Yota-octets : inconnu
Je précise que nous ne sommes pas contre le Progrès par contre celui ci, aussi séduisant soit-il a toujours son revers.Ainsi l’atome a révolutionné l’Energie et la santé mais fait peser sur l’humanité une menace de destruction totale.
L’ »aspiration » des données est assurée à plus de 80% sur la planète par G.A.F.A : Google.Apple.Facebook.Amazon.La « cool attitude » de leurs dirigeants ne doit pas cacher que si le Fascisme et le Communisme ont brisé des millions d’humains avec forçe brutalité,ils n’ont pas réussi à faire ce que sont en train de faire ces sympathiques et médiatiques personnes :faire, qu’avant 50 ans, les Humains seront complètement dépendants intellectuellement et financièrement.Ceci ,sans contrainte ni violence apparente,sans souffrance immédiate.
2// COMMENT EN ARRIVERONS NOUS LA ?
En 2014, Larry Page, Pdg de Google se lâchait : » Il y a beaucoup beaucoup de choses importantes et excitantes que nous pourrions faire, mais nous en sommes empêchés parce qu’elles sont illégales. »
Pour ces pionniers du numérique, la démocratie est devenue encombrante, obsolète, tout comme ses valeurs universelles; comme la notion de Citoyen.
L’homme, à la différence de l’ordinateur est imprévisible, de part sa capacité à avoir des émotions, à être authentique, à accepter consciemment l’existence telle qu’elle est.
Or, les prisonniers du Big Data sont captivés par la perfection du virtuel et en arrive à détester le réel,sa complexité, ses défauts,son imprévisibilité faite de hasards déroutants
Ainsi « Le mythe de la caverne » de Platon est en train de se réaliser :
Platon, philosophe grec évoque une caverne de prisonniers obligés de regarder des ombres projetées sur le mur depuis leur plus tendre enfance en leur faisant croire qu’il s’agit de la réalité . Le philosophe allemand Günter Anders, dans les années 50 donne une réflexion sur cette étrange lucarne (lors de la généralisation de la télévision) et avait pressenti un danger: le pouvoir aimantant des images. Il dit :  » Quand le fantôme devient réel, c’est le réel qui devient fantomatique.
Ainsi la solitude de l’ »Homo Numericus » est elle de plus en plus grande, tout en étant « baigné » en permanence dans un brouillard d’ondes cumulées.
Comment cela commence -t-il ?
Nous croyons être des « coqs en pâte »alors que nous sommes comme des moucherons pris dans une toile d’araignée,dont chaque mouvement est détecté,localisé,analysé.
Ce Big Data souhaiterait que nous soyons connectés toute la journée y compris la nuit, contre productive. D’où l’émergence du concept 24/24 et 7/7 .Les produits connectés vont tous répondre à un besoin créé lié à la santé, la sécurité, le commerce…Les téléphones portables, les tablettes qui ne sont que la partie émergée de l’iceberg sont tous plus séduisants les uns que les autres.Les « applis » qui vous permettent de ne pas avoir le côté aléatoire du stop et d’avoir la sécurité d’une assurance(blablacar) ou de savoir vos horaires de bus voire ou se trouve le bus, sont toutes devenues indispensables pour les connectés.Tout ceci est vendu à des consommateurs de plus en plus jeunes (expliquer cas) avec des parents eux mêmes déjà accros ou se disant impuissants.
Des voitures autonomes qui circuleront dans des villes intelligentes ou les lampadaires comme les trottoirs seront des mouchards avant que vous ne rentriez chez vous ou votre maison sera elle aussi rendue intelligente, connectée par ses appareils électroménagers à un compteur électrique par exemple.
Il s’agira de rendre les gens conformes au modèle,  l’exact inverse de ce que scandent les champions de la Silicon valley: « Grâce à nous, l’individu est de plus en plus libre ! »
Tout ceci est rendu possible avec les nanotechnologies.

3// TOUJOURS PLUS LOIN :
Si l’on reprend le big data des données commerciales dont le linky est une des premieres pierres, annoncé par Enedis
Il existe également une avancée toujours plus grave de ce big data puisqu’elle touche à notre démocratie : celui de prévoir notre vote lors des élections présidentielles.
Barack Obama l’a utilisé en 2012 lors de sa campagne électorale. Et en France ?
4// L’AVENEMENT DES ROBOTS:
On commence par l’apparition de sociétés comme Uber,le cauchemar des taxis, une « appli » pilotée à coups d’algorithme par un nombre réduit de salariés induisant le déplacement d’un simple clic d’une flopée d’auto-entrepreneurs. Idem pour Airbnb qui permet à tout un chacun de proposer un hébergement en concurrençant directement les hôtels gros ou petits.
Cet « ubérisation » qui permet de casser les prix permet au consommateur de payer bien moins cher mais avec un revers beaucoup plus vicieux : l’accélération de la précarisation de la Société.Il est vrai qu’à l’arrivée , Uber n’emploie qu’un millier de salariés dans le monde pour 10 milliards de CA soit 10 millions par employé ! Plus fort Airbnb posséde 25 salarié pour 800 millions de CA soit cette fois 32 millions par salarié !!
On continue par les robots traders puis on parle des imprimantes 3D servant à fabriquer soit même et toujours à moindre coût des objets, les voitures autonomes enfin, vous avez entendu parler des drones livreurs .
Bientôt, nous entendrons parler des cobots ou robots collaboratifs qui seront chargés de servir de nounous médicales pour les personnes âgées.
A l’arrivée, on vaporise lentement mais sûrement un grand nombre d’emplois.
Mais ce n’est qu’une étape, voici la suite : la Charte d’Asimov .
Isaac Asimov écrivain de science fiction avait édicté des lois dans les années 60 pour les robots de ses livres, la loi 1 dit : « Aucun robot ne peut porter atteinte à l’homme »
Or, les drones américains capable de tuer à distance violent déjà cette loi, sans parler des cyborgs militaires déjà en cours d’essai.
Ainsi Google a racheté des sociétés conceptrices et fabricantes de robots militaires travaillant main dans la main avec le pentagone.On a ainsi Big Dog un robot capable de transporter 100kg de matériel pour soulager le fantassin,Cheetah capable de courir à 50km/h ou d’autres robots de reconnaissance capable de bondir ou de prendre un virage à angle droit…
5// VERS UN MONDE SANS HUMAIN :

Finalement, d’ici 20 ans, cette organisation de la société raréfiera le Travail et c’est à une nouvelle civilisation que l’on risque d’assister ; celle du chomage total ou, excepté quelques individus indispensables qui travailleront, plus de 80% des humains ne travailleront plus et percevrons un revenu unique déterminés par les GAFA leur permettant la vie, le jeu et le sexe sans autre échappatoire.
On assistera alors, pour la première fois dans l’Histoire de l’Humanité à un partage de celle ci en deux civilisations : celle des dirigeants qui auront dès aujourd’hui été ceux qui auront récupéré nos données et les auront revendus et les autres.
Selon le célèbre astrophysicien Stephen Hawkins, dès lors que 204l’intelligence artificielle, qui dépassera celle des humains vers 2040, ceux ci seront limités par leur évolution biologique lente, ne pourront rivaliser avec les robots et seront détronés pour être dominés voire exterminés.

CONCLUSION :
Ainsi, là ou Internet, les ordinateurs intelligents nous promettaient une économie de partage, de solidarité, l’utopie numérique a été balayée par une vision purement marchande au profit de super-multinationales toujours plus riches, toujours plus puissantes.
Mais l’homme ne peut être réduit à l’état de machine car, comme l’ont démontré les neurosciences, l’erreur chez l’homme fait partie de l’apprentissage, elle est fertile.
L’hyperconnexion, compétition non avouée entre l’homme et la machine empêche la tranquillité de l’âme. C’est justement dans ses réflexions intitulée « La tranquillité de l’âme  » que Sénèque ecrivait :« Jamais la situation n’est obstruée au point de fermer tout espace à une action vertueuse. »

On voit de plus en plus de jeunes hyperconnectés vouloir revenir à des activités déstressantes pour décompresser comme le tricot ou même un témoignage de Lionel , le jeune patron du café »O’Classico » dans mon quartier, le QG des membres du CMG ou nous nous réunissons tous les trimestres environ: Lionel, 30 ans qui explique avoir eu son premier portable en 2000 à 14 ans et n’avoir ensuite connu que ça.
Cet été, il était en vacances dans une zone blanche et a repris la lecture de livres « je n’en avais pratiquement plus touché depuis plusieurs années , j’ai passé de supers vacances ! »
REFERENCES:
-L’HOMME NU de Marc DUGAIN et Christophe LABBE chez PLON : un peu désespérant
-LA VIE ALGORITHMIQUE de Eric SADIN aux éditions de l’échappée: nécéssite une grosse concentration

-LA SILICOLONISATION DU MONDE de Eric sadin aux éditions de l’échappée : plus simple à lire
– SEULS,ENSEMBLE de Sherry TURCKLE aux éditions de l’échappée: pour comprendre l’addiction au portable de nos enfants et ados.